Fantastiquement Fan  Index du Forum Fantastiquement Fan
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'imagination : un produit commercial ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantastiquement Fan Index du Forum >>> La Métropole >>> La Citadelle du Fantastique
Sujet précédent .::. Sujet suivant  

Selon vous le commerce pour le développement de l'imagination est :
un moteur
60%
 60%  [ 3 ]
un frein
40%
 40%  [ 2 ]
sans avis
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 5

Auteur Message
Malinou
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2008
Messages: 96
Localisation: Centre (37)
Féminin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Sam 11 Oct - 15:49 (2008)    Sujet du message: L'imagination : un produit commercial ? Répondre en citant

Voici ce qu’on peut lire comme résumé style sur l’arrière de couverture d’un bon nombre de livre du genre fantasy :


«  Le jeune orphelin X vit tranquillement dans une famille de simples fermiers/ charpentier… . Jusqu’au jour où il se rend compte qu’il possède un pouvoir. Peut de temps après, un magicien/étrange personnage/ … vient le trouver et l’emmène avec lui. C’est ainsi que commence l’aventure de X, semé d’embûches et de péripéties. Mais sera-t-il triompher des forces maléfiques et vaincre le redoutable K ? »


Alors j’aimerais vous demander votre avis de ce que vous pensez de ceci. Question  Selon vous, est ce que c’est une recette magique que les éditeurs ont trouvé pour vendre du papier ? Ou bien si c’est le fantasy qui régit par un certain nombre de règles donne pour conséquence la création d’un modèle typique ? Ou encore autre chose ?


L’intérêt de ce débat c’est d’essayer de voir si oui ou non le commerce est déjà capable de nous vendre de l’imagination uniforme, commun, comme il peut nous vendre des poulets de batteries ou des objets fabriqués pas milliers. Je ne fais pas de critiques, j’adore le poulet même de batterie, j’achète ces objets et je lis ces livres. Mr. Green  Mais c’est parfois intéressant de se poser des questions. Wink  Vous pouvez aussi  voter au sondage et si vous le voulez faire un commentaire de votre choix.


Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Sam 11 Oct - 15:49 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lizzie
Résident


Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2008
Messages: 69
Localisation: Rennes
Féminin Poissons (20fev-20mar) 狗 Chien

MessagePosté le: Jeu 16 Oct - 22:36 (2008)    Sujet du message: L'imagination : un produit commercial ? Répondre en citant

Le Fantasy nous permet de nous évader. On entre dans un monde totalement imaginaire et irréel. Le héros est souvent au début un personnage des plus ordinaires, souvent pauvres, passant inaperçu,... Mais avec une grande force intérieure. Et quand il doit affronter le mal, il devient un héros.
On en trouve de plus en plus. Je trouve que dans un sens c'est pas mal du tout car cela pousse les jeunes à lire, a les faire dégarpir de leur écran de jeux vidéos. Avec Harry Potter, J.K Rowling avait réussi ce pari fou de faire lire plus de 700 pages à des jeunes !! Et c'était un exploit sans précédent dans la littérature infantile ! Cela développe leur imagination. Ils peuvent enfin penser par eux même. De quoi les délobotomiser !!
Cependant, il ne faudrait pas tomber dans l'extrême. Et en publier des tonnes et des tonnes avec des histoire quasi identiques. Car après on risque de tomber dans un produit de masse et de lasser les lecteurs et ensuite de les perdre. C'est ce qui se passe quand on en fait de trop !!


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Malinou
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2008
Messages: 96
Localisation: Centre (37)
Féminin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Dim 19 Oct - 14:51 (2008)    Sujet du message: L'imagination : un produit commercial ? Répondre en citant

Lizzie a écrit :
Le Fantasy nous permet de nous évader. On entre dans un monde totalement imaginaire et irréel. Le héros est souvent au début un personnage des plus ordinaires, souvent pauvres, passant inaperçu,... Mais avec une grande force intérieure. Et quand il doit affronter le mal, il devient un héros. On en trouve de plus en plus. Je trouve que dans un sens c'est pas mal du tout car cela pousse les jeunes à lire, a les faire dégarpir de leur écran de jeux vidéos. Avec Harry Potter, J.K Rowling avait réussi ce pari fou de faire lire plus de 700 pages à des jeunes !! Et c'était un exploit sans précédent dans la littérature infantile ! Cela développe leur imagination. Ils peuvent enfin penser par eux même. De quoi les délobotomiser !!
Cependant, il ne faudrait pas tomber dans l'extrême. Et en publier des tonnes et des tonnes avec des histoire quasi identiques. Car après on risque de tomber dans un produit de masse et de lasser les lecteurs et ensuite de les perdre. C'est ce qui se passe quand on en fait de trop !!

En plus que de les lasser, je me demande bien si ca ne pourrais pas leur faire une espèce de formatage à force. On leur dit : "vous avez aimé ce livre ? Dans ce cas là vous aimerez celui là puisque qu'il est du même genre."  Donc la personne va l'acheter et le lire puisqu'elle sait d'avance qu'il va lui plaire. Et du coup, comme on voit qu'untel livre a plu puisqu'il a été vendu, certains éditeurs vont alors aller demander à leurs auteurs d'écrire des histoires du même modèle qui vont forcément plaire au lecteur, et donc être facilement acheté. Et donc on tombe dans une espèce de cercle où les gens achètent ce qu'ils savent à coup sûre les histoires qui vont leur plaire, et où les auteurs et éditeurs vont produire ce qu'ils savent que les lecteurs savent que ça va leur plaire, et ainsi de suite...

Revenir en haut
Lizzie
Résident


Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2008
Messages: 69
Localisation: Rennes
Féminin Poissons (20fev-20mar) 狗 Chien

MessagePosté le: Lun 20 Oct - 11:05 (2008)    Sujet du message: L'imagination : un produit commercial ? Répondre en citant

Ah Argent quand tu nous tiens !!! Car malheureusement ce n'est pas pour une question d'enrichissement de connaissance ou du plaisir de lire mais c'est pour une question d'ARGENT !! Comme souvent hélàs !!

C'est désolant ! Crying or Very sad


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Poussy
Résident


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2008
Messages: 19
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Lun 20 Oct - 12:54 (2008)    Sujet du message: L'imagination : un produit commercial ? Répondre en citant

Je n'arrive pas à cerner ce débat. Comment peut-on admettre que l'imagination est un produit commercial ? En soit, elle n'en est pas. Qu'est-ce que l'imagination ? C'est une capacité d'invention dans un but créatif émanant de l'esprit de chacun, donc une pensée personnelle différente (en principe) d'un individu à l'autre. L'imagination ne peut pas se vendre, donc ne peut pas être créative! Dites moi comment alors... Je ne vois pas !  
Le livres, eux, se vendent. Une fois écrits, ils sont un produit commercial. Mais, qu'est-ce qu'un livre ? Un amas d'écritures et de pages, romancées ou rédigées dans un but de retranscrire des données. L'imagination n'est pas à vendre, seule la manière de l'exprimer l'est. Là, est la différence majeure de ce débat, d'où ma difficulté à le cerner...  
A moins que ce problème revient à admettre si la publicité a une influence sur le consommateur. Bonne question ! Pour ma part, la publicité n'influence pas ma vie de tous les jours. Encore heureux ! C'est pour cela aussi que je ne suis pas tombée dans la folie "Harry Potter". Voir tant de gens fantasmer sur un petit sorcier de paquotille, ça me rend dingue... et ça ne m'encourage certainement pas à lire ses aventures.  
 
Une question reste en suspens : Est-ce que les livres se ressemblent tous ?! Probablement, du moins dans les idées de base. Quand on évoque un roman policier, par exemple, on sait d'avance qu'il y aura des meurtres, un assasin et un inspecteur à la recherche de celui-ci. Le genre ne trompe jamais avec le contenu de l'histoire.  
Si le lecteur est trop balaud pour se procurer des livres identiques, c'est son problème. C'est lui qui veut retrouver les mêmes aventures d'un autre livre avec seulement des personnages et des lieux différents. Il ne veut pas évoluer vers la nouveauté, et surtout a peur de découvrir celle-ci. Le changement effraie toujours.  
 
C'est pour ça qu'il est plus fructifiant de regarder une série télé... Aucun épisode est identique. Et un point pour le monde de la télévision !  


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lizzie
Résident


Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2008
Messages: 69
Localisation: Rennes
Féminin Poissons (20fev-20mar) 狗 Chien

MessagePosté le: Lun 20 Oct - 13:24 (2008)    Sujet du message: L'imagination : un produit commercial ? Répondre en citant

C'est très intéressant ce que tu dis Poussy. C'est vrai que ce n'est pas l'imagination elle même qui est lucrative mais toute la publicité qu'il y a autour. Que se soit pour les livres ou les films, la publicité influence ou pas nos achats.

Personnellement, j'ai découvert assez tôt dans l'édition des livres Harry Potter grâce à mon amie américaine donc je ne suis pas tombée dans toute la pub qu'il y a eu en France depuis ces 5 dernières années. Harry Potter m'a tout de suite plu, par son histoire, toute la magie, le monde imaginaire de JK Rowling, son écriture, ses personnages,... et toute l'aventure de la saga. c'est tout un ensemble que j'ai aimé. Et que j'aime toujours. Mais je dois avouer que toute cette frénésie autour me dérange. Surtout chez les plus jeunes. Ne me dis pas qu'à 7 ans le gamin comprend toute l'histoire ? C'est juste parce que dans le 1er livre, le héros était un enfant que ces jeunes se sont identifiés à lui. Mais depuis il a grandi et honnêtement, les derniers livres ne sont pas dédiés aux plus jeunes. C'est donc tout l'aspect marketing (et les parents) qui sont derrière !

"Est-ce que les livres se ressemblent tous ?!" Comme toi je suis d'accord. Si on prend un livre "à l'eau de rose" on tombera toujours dans le même scénario, idem pour les livres de fantasy. C'est le thème qui veut ça. Et c'est normal. Sinon, bonjour le classement dans les magasins de livres !!!

c'est vrai que au moins à la TV, aucun épisode ne se ressemble. Et c'est vrai que ça c'est un plus gros PLUS ! On est sûre de ne jamais revoir la même chose. Enfin dans les grandes lignes car dans certaines séries, plusieurs éléments reviennent souvent. Mais elle reste un très bon moyen de s'évader, tout comme les livres, mais de façon différente. Wink


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Malinou
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2008
Messages: 96
Localisation: Centre (37)
Féminin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Jeu 23 Oct - 12:10 (2008)    Sujet du message: L'imagination : un produit commercial ? Répondre en citant

Non comme tu le dis Poussy, l'imagination ne peut pas être vendu comme telle puisque ce n'est pas quelque chose de physique comme un livre. Mais par ma problématique "l'imagination : un produit commercial ? " je voulais dire par là, est ce qu'on peut se servir de notre imagination, en tant que cette faculté de l'esprit des individus à en produire, pour en faire un produit commercial sous la forme d'un livre? D'où une autre question subdivisiaire : si vente du livre est l'objectif souhaité, quelle est l'histoire qui saura répondre à cette objectif? Autrement dit : quelle imagination nous fait acheter ? Facilement acheté devrais je dire même. Et si j'allais un peu plus loin dans le réflexion, qui dit produit commercial dit étude. A-t-on fait des recherches pour savoir comment tirer profit de l'imagination? Et puis derrière ce mot produit commercial, il peut apparaître aussi la notion de "normes". Faut qu'ils fassent tant de pages, tant de chapitres, tant de personnages, telle action à telle moment... ? Moi je trouve que c'est ce que l'on pourrait penser lorsque l'on voit tout ces livres à l'à peu près identique. Cette histoire du petit garçon tout pauvre qui un jour ira vaincre le plus grand ennemi du monde, c'est peut être ce que notre imagination, cette fois ci en tant qu'un besoin, une envie, espère trouver dans ce livre. Regardez ce qu l'on peut trouver généralement dans ce genre de livre : une histoire pas trop compliqué à comprendre, un ou plusieurs personnages principaux- des héros- , le bien et le mal relativement bien défini, de l'action, de beaux paysages, de belles descriptions, ... Et que tout ça les industries et les commerçants l'ont compris qu'ils devaient les mettre dans leur recette pour pouvoir vendre du papier. Donc du coup ce n'est plus vraiment l'imagination de l'auteur que nous avons là devant soit, mais plutôt celui d'un commerce. C'est justement ce qui m'amuse à faire lorsque je tombe sur l'un de ces livres, c'est de rechercher toute les marques de l'auteur en dehors de celles du commerce : son style d'écriture, ses références culturelles, sa façon à lui de mettre en place l'histoire... Ce qui fait que malgrè tout, ces livres déjà vue et revue peuvent encore avoir certains attraits. Smile

La publicité dans cette histoire je pense qu'elle est aussi lié à toute cette logique commerciale, là pour nous inciter à acheter. Même si je suis aussi d'avis qu'il ne faut pas s'en laisser influencer, il est quand même intéressant je trouve de la regarder avec curiosité : sur quoi est-elle ciblée ? Publicite-t-elle un auteur ? Un message ? Un goût du lecteur ? Bon je vous rassure je ne fais pas ça à chaque pub que je vois, mais bon ça m'arrive des fois. Mr. Green

Pour Harry Potter, bah voilà qui pourrait très bien faire l'objet d'un prochain débat. Wink Mais je dirais juste une chose : s'il peut donner l'impression d'être un véritable phénomène de mode, voir même de foire, il ne faut pas oublier qu'à l'origine ça ne devait être qu'une petite histoire écrite dans un train par la main d'une simple citoyenne, qui sans doute ne connaissais pas grand chose à la stratégie commerciale et qui pourtant a cartonné. Alors je ne pense pas que J.K Rowling est à mettre dans les copieurs de recettes magiques, mais plutôt comme une promoteur. Okay


Revenir en haut
Natural
utilisateurs


Hors ligne

Inscrit le: 15 Oct 2008
Messages: 7
Localisation: Dans le 35
Féminin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Jeu 30 Oct - 21:55 (2008)    Sujet du message: L'imagination : un produit commercial ? Répondre en citant

Ce que je peux dire, c'est que l'imagination fait de l'imaginaire une sorte de réalité fictive pour l'individu. Lire un livre, c'est se plonger dans une vision contrastée de ce qui existe autour de nous. Faire de la publicité, c'est tout bonnement un moyen de vendre son produit, ici le roman. 
 
Le livre est limité dans un cadre spatio-temporel et à des normes restrictives du point de vue de sa forme ainsi que de son écriture. Il est normal qu'à un moment donné le lecteur retrouve des données similaires d'un livre à un autre, car celui-ci "subit" la pensée imaginaire de celui qui évoque ces écrits. Et, bien entendu, la faille de tout écrivain, c'est qu'il limite son histoire qu'à une seule pensée. 
 
Je rejoins Poussy en ce sens que la télévision est bien meilleure qu'un livre. Et hop, c'est partit pour un débat : Livres ou séries ?! Lol. Rien que pour un simple épisode d'une série, il faut de nombreux scénaristes. Donc, trois fois plus de gens qui pensent et qui réalisent un scénario. Par conséquent, la série n'est pas limitative, elle ouvre à de nombreuses perspectives. Tiens, voici un petit défi que je te lance, Malinou : As-tu déjà regardé un épisode en dvd, en l'arrêtant en plein milieu et d'essayer d'imaginer la suite éventuelle de la série... sans en connaître la suite ? Essaie et tu verras que ton imagination quant à la suite de l'histoire ne sera pas la même que les créateurs de la série. 
 
Donc, le développement de ton imagination n'est pas un commerce dès lors que tu l'utilises pour des fins personnelles. 

_________________
Le blog sur la série "Supernatural" : http://thesupernaturalworld.blogspace.fr/


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Malinou
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2008
Messages: 96
Localisation: Centre (37)
Féminin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 12:29 (2008)    Sujet du message: L'imagination : un produit commercial ? Répondre en citant

Oui, bonne idée Natural ! Okay  J'ouvre de suite un autre topic sur le débat Livres ou Séries !!! Et ok, j'essayerais de faire ça que d'imaginer la suite d'un épisode d'une série. Et heu est ce que ca peut marcher aussi pour un livre ca ? Razz


Citation :
Le livre est limité dans un cadre spatio-temporel et à des normes restrictives du point de vue de sa forme ainsi que de son écriture. Il est normal qu'à un moment donné le lecteur retrouve des données similaires d'un livre à un autre, car celui-ci "subit" la pensée imaginaire de celui qui évoque ces écrits. Et, bien entendu, la faille de tout écrivain, c'est qu'il limite son histoire qu'à une seule pensée. 



D'après ce que tu dis je suis d'accord. Et à moi ça me fait pensé à ce cours de français au collège où on nous apprenais que dans un récit il devait y avoir une situation initial , un élément perturbateur, des péripéties, un élément de résolution et une conclusion... Ca vous dis quelque chose all ? Mr. Green

 Alors c'est vrai qu'avec tout ça on peut s'attendre à retrouver des livres pareils quant à leur forme... Mais en ce qui concerne le fond, l'histoire en lui même, si on en voit pas mal qui se ressembles fortement, beaucoup sont aussi de oeuvres originals, uniques, différentes... des unes des autres... Comment peut on expliquer cela, que sur un même rayon de magasin on puisse trouver à la fois des livres qui se ressemblent et d'autres pas ? Une hypothèse : peut être que ça dépend si on cherche d'avantage à vendre du papier ou à émettre de nouvelles idées ? Et peut être aussi au public visé ? Que ceux qui vont acheter ces livres semblables sont pas forcément les même que ceux qui vont aller vers les différents ? Mais du coup ça revient donc à l'idée qu'il y a probablement des études qui ont été fait afin de savoir ce que le plus de potentiels lecteurs acheteurs attendraient d'un livre pour l'acheter.


Et j'en conviens de plus en plus à cette idée d'études, surtout depuis un certain cours que j'ai eut très récemment qui expliquais que des gens prenais un ouvrage et l'étudiait selon la façon dont celui ci aurait pu être perçu par son lectorat... Mais si un livre à histoire fictive à été conçu après résultat d'une étude, selon moi ça voudrait dire qu'on aurait réussi à maitriser, à cerner l'imagination des individus afin de la leur revendre sous forme d'un produit commercial. Car les gens vont dire :" moi j'aime bien que dans un livre il y a de l'action, plein de monstres, des gentils et des méchants..." et hop on leur donne ce qu'ils veulent.


Donc là ce n'est plus l'auteur qui partage son imagination aux lecteurs, c'est l'auteur qui va produire de l'imagination uniquement pour plaire aux lecteurs. L'auteur ne se fait pas alors artiste, mais bien commerçant... Et vend de l'imagination... Pour se faire de l'argent comme dit Lizzie. Neutral


Revenir en haut
Lizzie
Résident


Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2008
Messages: 69
Localisation: Rennes
Féminin Poissons (20fev-20mar) 狗 Chien

MessagePosté le: Mer 19 Nov - 12:41 (2008)    Sujet du message: L'imagination : un produit commercial ? Répondre en citant

Natural, pas mal du tout ton idée d'arrêter un épisode au milieu et de se faire la suite par soi même. Je vais essayer ça et on verra le resultat !!

Et comme dit Malinou, quand on commence à donner aux gens ce qu'ils attendent, c'est du buisness, on vend l'imagination mais ce style est je pense plus axé sur le cinéma que sur les livres. En effet, quelle maison de production n'a pas sorti une suite à un film qui a cartonné ? Est ce n'est pas pour le coté artistique ou pour l'histoire. Non c'est pour l'argent. Les producteurs donnent aux gens ce qu'ils veulent. Comme tu l'as dit Malinou : un monstre, des gentils, des méchants et hop un Film N°2. On renchérit encore plus que pour le premier et les résultat bien souvent c'est à peu près le même film mais avec des éléments modifiés et rajoutés. Je trouve que c'est un bon exemple de la vente de l'imagination et que le film se transforme encore plus comme un produit commercial !!

Mais attention, toutes les suites ne sont pas à mettre dans le même sac !! il y en a des bien et d'autes, des bof bof .... Crying or Very sad


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:47 (2018)    Sujet du message: L'imagination : un produit commercial ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantastiquement Fan Index du Forum >>> La Métropole >>> La Citadelle du Fantastique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Xooit.com :: Top Forums">Xooit.com :: Top Forums" alt="Xooit.com :: Top Forums" border="0" />


Portail | Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo